Accès direct au contenu

Accès extranet : mot de passe oublié


EDITO :


Le site de l’innovation en Pays de la Loire est un outil pratique destiné à vous orienter, aux différentes étapes de votre démarche d’innovation.
Le « parcours de l’innovation » vous guide vers les dispositifs d’accompagnement et de financement les plus pertinents ; le moteur de recherche « trouver une compétence » vous met en contact avec les laboratoires et centres de ressources compétents. Vous trouverez des chefs d’entreprises qui témoignent de leurs « histoires réussies ».


Une Histoire réussie :

PrécédentSuivant




A la Une :

Angers, capitale de l’objet connecté

 

La Cité de l’objet connecté à Angers veut devenir l’un des piliers de la nouvelle France industrielle en concentrant les compétences nécessaires à la conception de ces produits et en créant un accélérateur industriel.

En savoir plus


 Voir toutes les Unes


Agenda de l'innovation

> tous les événements
  • 6 septembre 2015 - 11 septembre 2015 EWTEC 2015 

    La 11e édition de l'European Wave and Tidal Energy Conference (EWTEC) se déroulera à Nantes du 6 au 11 septembre 2015.

  • 24 septembre 2015 Rencontres régionales du logiciel libre 

    Dans le cadre de la Nantes Digital Week, Alliance Libre organise la 2e édition des rencontres régionales du logiciel libre.

Actualités API

  • 20 août 2015Mécanique : Chabas et Besson fournit les gros vérins de l'arche de Tchernobyl85 - Chabas et Besson, basé au Poiré-sur-Vie, signale un marché exceptionnel : celui de la conception et de la fabrication des vérins de l'arche de Tchernobyl, gigantesque sarcophage métallique en demi-ellipse devant recouvrir le réacteur nucléaire de la centrale ukrainienne ayant explosé en 1986. Cette commande, de plus d'1 M€, livrée fin juillet, émane de Novarka, coentreprise associant sur ce projet les sociétés Vinci et Bouygues. Installés sur l'arche, les vérins (une centaine au total) seront actionnés dans deux ans, à l'été 2017, quand il faudra définitivement fermer les gigantesques panneaux de l'arche.

    Pièces hors normes
    « Les deux plus gros de ces vérins pèsent 9,4 tonnes, mesurent 8 mètres de long pour 300 millimètres d'alésage (diamètre intérieur) », mentionne Marc Bédère, actionnaire majoritaire de cette entreprise acquise en 2011 auprès du groupe Vensys (Serta). Ces vérins hors normes, de grandes tailles, équipés et fabriqués à l'unité ou en petite série, sont en général la spécialité de Chabas et Besson. L'entreprise est présente dans le nucléaire mais aussi sur les barrages hydrauliques, la sidérurgie ou les applications marines. Marc Bédère cite pour exemple les vérins d'un gros catamaran œuvrant dans le démantèlement de plateformes pétrolières : des pièces déployant 1 500 tonnes d'effort avec un mètre de diamètre.

    Croissance

    Depuis sa reprise, Chabas et Besson a investi sans relâche dans de nouvelles capacités pour ces vérins de grandes taille. La société compte aujourd'hui 70 salariés, dont 20 à Aytré (17) ou se trouve sa filiale Meyrle, spécialisée dans la réparation des vérins. Le tout réalisera un chiffre d'affaires de 8,5 M€ cette année contre 7,8 M€ en 2014 et 6,2 M€ l'année précédant le reprise, en 2010.

    Vérins autonomes

    Sur le plan technique, pour la centrale de Tchernobyl, Chabas et Besson a mis en œuvre une technologie de vérins autonome, chacun étant équipé de sa propre centrale hydraulique et de son réservoir d'huile, le tout est alimenté par câble électrique, ce qui a évité le déploiement de longs tuyaux hydrauliques sur la structure l'édifice. La société vendéenne IVA a été associée au projet pour des vérins électriques de verrouillage.
  • 20 août 2015Smartgrids : avec Smile, Bretagne et Pays de la Loire font dossier communOuest - Les régions Bretagne et Pays de la Loire ont répondu conjointement à l’appel à projets national sur les smarts grids au travers du projet Smile : Smart Ideas to Link Energies. Son ambition ?  Bâtir d’ici à 2020 un grand réseau électrique intelligent dans l’ouest de la France. Le projet Smile regroupe 17 projets de déploiement technologique portés par les territoires et 70 entreprises régionales. Ils couvrent le Morbihan, l’Ille et Vilaine, la Loire Atlantique et la Vendée. Smile intègre Nantes et Rennes ainsi que 14 territoires à énergie positive pour la croissance verte. Le projet s’appuie sur les acquis des démonstrateurs déjà en place à Lorient au travers de Solenn et de Smart-Grid Vendée (La Lettre API du 03/02/15).  

    300 M€ d’investissements estimés
    Les deux régions estiment à 300 M€ le montant des investissements qui seraient réalisés par les entreprises, les collectivités, les gestionnaires de réseau et l’État entre 2017 et 2019 dans le cadre de Smile. Les résultats de l’appel à projets sont attendus entre novembre 2015 et début 2016. Sur les deux territoires, on recense aujourd’hui plus de 300 acteurs positionnés sur le secteur des réseaux électriques intelligents. Ce sont aussi bien des entreprises, des acteurs académiques que des pôles de compétitivité. 
  • 20 août 2015EMR : la plateforme Sem-rev opérationelle au Croisic44 - Sem-Rev, le site d’essai en mer pour les énergies marines renouvelables est opérationnel au Croisic. L’outil sera inauguré le 25 août prochain. La plateforme a vocation à devenir un outil majeur pour la filière en Pays de la Loire. Son fonctionnement est opéré par l’Ecole Centrale de Nantes et le CNRS.   

    Un cable de 8 MW 
    A terre et en mer, Sem-Rev regroupe des équipements permettant de tester en conditions opérationnelles des démonstrateurs et prototypes à échelle 1, raccordés au réseau électrique. La plateforme dispose d’un câble électrique sous-marin de 8 MW qui permettra dès septembre de connecter au réseau électrique les dispositifs de production d’énergie. Le budget global de la plateforme Sem-Rev avoisine les 20 M€. La région Pays de la Loire intervient à hauteur de 9,9 M€, le département Loire Atlantique apporte 1,25 M€ et l’Etat engage 3,2 M€, dont 1,75 M€ au titre des Investissements d’avenir. Les fonds européens ont été sollicités à hauteur de 2,5 M€. 

    Un premier démonstrateur en 2016
    Sem-Rev pourra accueillir jusqu’à trois démonstrateurs. Floatgen sera, courant 2016, le premier démonstrateur à être installé. Il s'agit d'une éolienne flottante de 2 MW dotée d’un flotteur en béton de 40 mètres dont la construction sera assurée, d’ici fin 2015, à Saint-Nazaire par Bouygues. (La Lettre API du 22/05/2015). L’éolienne sera testée sur la plateforme Sem-Rev pendant au minimum 18 mois. Floatgen mobilise 40 M€ d’investissements (construction, installation, essais), dont une partie financée dans le cadre d’un projet européen. Le projet Floatgen est porté par l’espagnol Gamesa. Le consortium regroupe huit partenaires européens, dont les français d’Ideol et de l’Ecole Centrale de Nantes. D’autres projets sont en cours notamment sur les technologies houlomotrices avec le Geps Techno. 

trouver une compétence

Vous êtes une entreprise et cherchez une solution ou une technologie innovante ?

Collaborez avec des centres techniques et des laboratoires des Pays de la Loire.

parcours de l'innovation

Vous recherchez des contacts ou un accompagnement pour votre projet d'innovation ?


Découvrez le parcours de l'innovation

web régional
la sphère Internet des Pays de la Loire

Conseil régional

Coopération

Culture - tourisme

Economie - Technologie

English

Environnement - justice

Formation

Jeunesse

Réserves Naturelles Régionales

Transports

TIC



L'esprit grand ouvert - Région Pays de la Loire Union Européenne Société publique régionale des Pays de la Loire