Accès direct au contenu

Accès extranet : mot de passe oublié


Vous êtes ici : Accueil > Succès & témoignages > Tous les succès & témoignages

Santé - Pharmacie - Bio industrie

Biologie : une approche innovante pour mieux connaitre le vivant développée à Nantes

cellule2.JPG

Les chercheurs nantais et ingénieurs CNRS de la SFR François Bonamy, de l’Institut Curie (Paris) et du Francis Crick Institute (Londres) ont mis au point une nouvelle approche informatique permettant de mettre en correspondance simultanément différentes échelles. Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature Methods.

L’infiniment petit est l’une des échelles préférées des biologistes pour comprendre le vivant. Mais comment connaître précisément la fonction et le rôle de ces organismes microscopiques ? Les chercheurs nantais et ingénieurs CNRS de la SFR François Bonamy, de l’Institut Curie (Paris) et du Francis Crick Institute (Londres) ont mis au point une nouvelle approche informatique permettant de mettre en correspondance simultanément différentes échelles. Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature Methods.
Dans le domaine de la biologie, la compréhension du vivant passe en priorité par l'observation. Pour mener à bien leurs recherches, les scientifiques ont régulièrement recours à différentes techniques d'imagerie toujours plus innovantes, et notamment la microscopie dites "corrélative". "Cette technique associe deux outils très complémentaires (la microscopie électronique et la microscopie phonotique) et permet de comparer sur un même échantillon (cellule,...) différentes échelles d'observation, de pouvoir replacer une fonction moléculaire dans le contexte d'une structure", souligne Perrine Paul-Gilloteaux, ingénieur en gestion et analyse de données images à laSFR Santé François Bonamy.

Pour optimiser ces observations, les chercheurs ont développé une toute nouvelle approche informatique (eCCLEM - Cell Correlative Light to Electron Microscopy) permettant de mieux visualiser les données multidimensionnelles fournies par les deux microscopes en fusionnant par traitement d'images et méthodes mathématiques les informations provenant de ces microscopes.  « Cette approche informatique donne un retour plus précis et minimise les erreurs dans la mise en correspondance d'un objet fluorescent avec une structure en microscopie électronique", poursuit Perrine Paul-Gilloteaux Cette approche ouvre de nouvelles perspectives vers la démocratisation de la technique de l'imagerie corrélative et augmenter le nombre d'analyses par cette technique.Elle peut être également appliquée à d'autres domaines comme l'imagerie médicale.

Légende photo : des cellules observées en microscopie électronique et photonique

Source : Article Site de l'Université de Nantes


L'esprit grand ouvert - Région Pays de la Loire Union Européenne Société publique régionale des Pays de la Loire