Accès direct au contenu

Accès extranet : mot de passe oublié


Vous êtes ici : Accueil > Succès & témoignages > Tous les succès & témoignages

Sports-Loisirs, Electronique, Modélisation - Réalité Virtuelle - Réalité augmentée

Uraniom : une innovation dans le domaine des jeux vidéo

Uraniom Logo

30/03/2016 - Uraniom est une société basée à Laval et fondée à l’automne 2014 par Nicolas Hériveaux et Loïc Ledoux. Elle permet aux joueurs de scanner leur visage pour personnifier leur avatars dans les jeux vidéo.

Ingénieur diplômé de l’INSA Lyon en mécanique et conception et d’un Master spécialisé en entreprenariat à l’ESSEC et Centrale Paris, Loïc Ledoux connaît différentes expériences en France et à l’étranger dans des secteur variés allant du monde de l’automobile à l’entreprenariat social. “Créateur” et porteur de projet depuis son adolescence, il souhaite créer une société à son retour en France. Il se lance en 2013 dans le domaine de l’impression 3D qui était alors en plein essort. Pour cela, il a été lauréat du concours 101 projet organisé par Xavier Niel qui lui permet de financer ses projets.

“C’est en développant ce premier projet que j’ai pris conscience de la révolution a venir dans le monde du scan 3D et l’opportunité de développer le concept d’Uraniom. J’ai toujours été passionné de jeux vidéo, de 3D et d’innovation et j’ai voulu essayer d’apporter quelque chose de nouveau à ces domaines. Se retrouver représenter dans un jeu est un vieux rêve que partage de nombreux joueurs. J’avais réalisé qu’à horizon 18 mois sortiront des tablettes pour le grand public qui permettront de faire du scan 3D alors que c’était jusque là une technologie réservée aux professionnels car le matériel était onéreux.”

Loïc Ledoux.

 

Partant de se constat, il réalise une étude de faisabilité à l’issue de laquelle il rencontrera Nicolas Hériveaux, ingénieur ayant 13 années d’expérience dans la 3D et la création d’avatars pour le commerce. Intéressé par le projet, ils décident de travailler ensemble pour la réalisation d’un premier prototype afin de lancer la société Uraniom qui compte aujourd’hui 5 salariés.

 

Une innovation légerienne dans le secteur du jeu vidéo

Uraniom est une plateforme permettant d’importer un scan 3D d’une personne et de le transformer en avatar pour le retrouver dans des jeux vidéo compatibles. Le parcours utilisateur se veut très rapide et simple d’utilisation : il suffit de choisir le jeu dans lequel on souhaite se retrouver, on importe son scan dans la plateforme et un système d’optimisation développé par Uraniom vient adapté en quelques secondes le fichier pour le rendre compatible avec le moteur graphique du jeu choisi.

L’expérience est totalement transparente : c’est Uraniom qui se charge d’importer le fichier dans le jeu et de le convertir au bon format. Le service est donc accessible à un vaste public.

Uraniom est disponible sur plusieurs titres importants tels que GTA V, Fallout ou Fifa.

Le scan est opéré à l’aide de tablettes tournant sous Intel realsense, une technologie du géant des processeur qui permet des scans 3D dont les produits grands publics ont commencé à sortir à Noël. Début mars, les joueurs pourront aussi obtenir leur scan dans des boutiques d’un réseau partenaire.

Le traitement logiciel est opéré à l’aide d’une série d’algorithmes de traitement de formes 3D, de traitement d’image de procédures liées au machine learning. Il s’agit de technologies développées spécifiquement pour cette usage.

 

Le résultat est saisissant.

S’il existait déjà des services permettant d’importer les traits du joueur dans un jeu à l’aide de dispositifs photos vidéos, le scan 3D est une technologie nouvelle dans ce secteur et apporte un niveau de réalisme jamais atteint jusqu’alors.

L’expérience de jeux est profondément améliorée grace à ce dispositif.

 

C’est un vieux rêve de joueur. C’est y est enfin ! On le fait. Ca fait bizarre de reprendre un avatar non personnalisé.
Loïc Ledoux

 

Une entreprise innovante qui pose ses bagages en Mayenne

Les débuts d’Uraniom sont financés par les fonds dédiés au projet initial grâce à des proches et le concours 101 projets. La société bénéfiera également d’une aide à la maturation de la part de la BPI d’un montant de 25 k€.

Au printemps 2015, Uraniom est incubée à Telecom Management Sud Paris Entrepreneur qui propose un accompagnement et un coaching. Cela permet le lancement d’un prototype qui sera présenté au Laval Virtual. Les deux fondateurs cherchaient alors une ville où installer l’entreprise qui ne soit pas trop éloignée de la capitale. Laval présentait un écosystème intéressant. Uraniom pose donc ses valises au Technopole à l’été 2015. Elle entame à cette même période une levée de fond d’amorçage auprès de business angels;

La société est actuellement à une étape charnière. Etant en avance sur sa technologie car les scanners 3D se déploient tout juste dans le grand public, elle développe aujourd’hui ses partenariats avec les grands acteurs du secteur du jeu vidéo afin de trouver des relais de financement pour accélérer sa croissance.

2015 était l’année de la preuve de marché. 2016 sera l’année de la commercialisation qui se fera à l’échelle mondiale.

La principale difficulté pour Uraniom est aujourd’hui de maintenir son avance technologique. Etant pionnière, cette société doit inaugurer l’ensemble des recherches dans ce secteur. 



L'esprit grand ouvert - Région Pays de la Loire Union Européenne Société publique régionale des Pays de la Loire